# L’association EVAB

L’association Événements Vocaux Alix Bourbon
a pour vocation la promotion, l’animation et
l’organisation de manifestations chorales de
qualité perpétuant l’esprit du travail d’Alix
Bourbon.

# Ses objectifs

Créer des liens et des passerelles entre le
milieu musical professionnel et la pratique
chorale amateur,

Faire découvrir au plus grand nombre
l’immense répertoire de la musique chorale,
de la Renaissance au Contemporain,

Favoriser l’exploration de nouvelles formes
d’expression polyphonique.

# Contacts

Association EVAB
22 rue Bessières
31500 Toulouse
Tél. : 06 82 04 02 27
alix.bourbon@orange.fr

Alix Bourbon

Plutôt qu'un long curriculum vitae, cette photo d'Alix Bourbon entourée de Joël Suhubiette (à gauche) et de Jean Marc Andrieu (à droite) en 2013, peut résumer son action à Toulouse et dans sa région. En 1968 son Ensemble Vocal de Toulouse (EVT), alors formé d'une quarantaine de bons amateurs, a déjà acquis une grande notoriété grâce à Louis Auriacombe qui fait une belle carrière à la tête de son jeune Orchestre de chambre de Toulouse. Il engage l'EVT dans ses tournées régionales, en particulier pour le Récit de l'an zéro de Maurice Ohana et La Passion selon St Jean  de JS Bach. Par la suite, l'EVT se produit chaque année à la Halle aux grains de Toulouse et dans de nombreux festivals, avec des chefs d'orchestre et des orchestres de renom.

L'histoire a commencé avec une Messe en si mineur de JS Bach, dirigée par Michel Corboz dans la saison de l'Orchestre de chambre de Toulouse. Après un triomphe public et un « agrément ministériel », l'Ensemble Vocal Alix Bourbon continue à travailler avec ce chef. Pour le festival Bach de Mazamet : la Grande messe en si, le Magnificat, des cantates.Pour Toulouse et Bordeaux : le Requiem de Mozart, Elias de Mendelssohn.

À son tour, Michel Plasson l'engage tout au long de cette période. On se souviendra en particulier de deux chefs d'œuvre de Stravinski : la Symphonie des psaumes et les Noces. Suivent, le Dialogue des carmélites de Poulenc, le Requiem de Fauré et ses musiques de scène (enregistrement EMI) qualifié de « coffret de charme » et bien d'autres reprises et d'autres chefs d'orchestre. Avec les instruments baroques de La Grande Ecurie et la Chambre du Roi, l'EVAB est emmené par Jean-Claude Malgloire dans le monde de Monteverdi, l'Orféo, les Vêpres de la Vierge, et au festival de La Chaise Dieu dans celui de JS Bach, la Passion selon Saint Matthieu.

On imagine comme Joël Suhubiette et Jean-Marc Andrieu, alors jeunes étudiants en musique, ont pu apprendre en observant le travail d'Alix Bourbon, puis de ses différents chefs et de leurs orchestres : pédagogie, travail d'interprétation, changements de style... sans parler de l'atmosphère enthousiasmante des festivals et des rencontres qu'ils suscitent. Tous deux ont déclaré avoir trouvé, ces années là, leur vocation de chef.

Quant à Alix Bourbon, tout en continuant à diriger son ensemble vocal en France et à l'étranger, elle crée un chœur de chambre : le Groupe Vocal de Toulouse (GVT) pour un répertoire plus intime, et pour donner à ses très bons chanteurs l'occasion de se produire comme solistes. Avec le GVT, elle enregistre chez Arion, un Noël et des motets de Bernard Aimable Dupuy, maître de chapelle à la basilique St Sernin de Toulouse au XVIIIe siécle, encore inédits. Le CD obtient cinq diapasons et les éloges de la presse spécialisée, mais aucun engagement pour le GVT... Par contre ses représentations de Purcell Didon et Enée, Roi Arthur, sont très appréciées et données dans une dizaine de théâtres méridionaux (Capitole de Toulouse, Odyssud de Blagnac, Vaison la Romaine...) C'est avec deux œuvres magnifiques qu'Alix Bourbon termine sa carrière en 2005 : Jephté de Carissimi et le Stabat Mater à 10 voix de Domenico Scarlatti, deux chefs d'œuvre qui ont mis en valeur le son et la technique du GVT et de ses solistes.

On peut dire que quatre chœurs ont occupé la vie d'Alix Bourbon : la chorale des Paradoux, puis l'Ensemble Vocal de Toulouse devenu l'Ensemble Vocal Alix Bourbon et le Groupe Vocal de Toulouse. Ils étaient formés de bons chanteurs amateurs, elle les a menés avec exigence ce qui lui a valu la reconnaissance du monde professionnel. Mais son travail est resté bénévole, comme celui des chefs de chœurs amateurs de l'époque. C'est son poste de professeur d'éducation musicale en collège, en lycée, puis à l'Université du Mirail, qui ont été ses métiers successifs. Cependant à la fin de sa carrière, le Ministère de la Culture lui confie la création du Centre Régional d'Art Polyphonique (CRAP), aujourd'hui Atelier Régional des Pratiques musicales Amateurs (ARPA), puis la direction du Chœur Régional Midi-Pyrénées, en perdition. Elle intègre son ensemble vocal dans le chœur et lui redonne vie en deux ans. Michel Plasson peut le diriger dans une Passion selon St Matthieu en 1998 et un Requiem Allemand en 1999. Entre temps, c'est Yehudi Menuhim qui vient à Toulouse avec son orchestre de Varsovie pour un mémorable Requiem de Mozart. Malheureusement, à cette époque Alix Bourbon subit un grave accident à la colonne vertébrale et doit démissionner du Chœur Régional Midi-Pyrénées.

> Voir les principaux concerts donnés par les chœurs d'Alix Bourbon de 1976 à 2005

En 2001, la création du Messie de Haendel devait être un rassemblement en guise de point final. Depuis, les retrouvailles se font pourtant tous les deux ans, enrichies d'autres chœurs et avec d'autres œuvres. Les chefs de chœurs amateurs ont besoin d'objectifs et de passions, c'est ce que leur propose les Événements Vocaux Alix Bourbon et c'est GRATUIT !